Menu 03 59 28 07 68
Zone d'intervention : 70 km autour de Dunkerque
Zone d'intervention 70 km autour de Dunkerque
Heures d’ouverture Du lundi au samedi
De 8h30 à 19h
Contactez-moi
Votre professionnel en peinture et couverture
dans le Nord-Pas-de-Calais Besoin d'un renseignement ?
Contactez-moi

Entretien et réparation de zinguerie – Artisan à Dunkerque

La zinguerie désigne à la fois la technique de fabrication et les éléments de la toiture destinés à assurer son étanchéité. Le toit requiert une protection contre les intempéries, essentiellement la pluie, le vent, le gel… La pose des tuiles recouvre l’ensemble de la toiture, mais certaines parties ne peuvent pas être totalement hermétiques, comme le faîte ou ses bordures. Les éléments de zinguerie colmatent ces différentes zones afin de rendre le toit entièrement étanche. Réalisés à l’origine avec du zinc, ces équipements sont aujourd’hui fabriqués dans différents matériaux : bois, cuivre, aluminium, matériau composite, PVC… Ce sont notamment le faîtage, la noue, le solin, la gouttière et le chéneau, et l’habillage de rive.
CH Rénovation, couvreur à Dunkerque, est qualifié pour réaliser les travaux d’installation, d’entretien et de réparation de zinguerie. Il convient de relever que la gouttière et le chéneau sont particulièrement utiles pour guider les eaux pluviales. Ils empêchent toute infiltration dans le toit ou le long des murs. Leur entretien est particulièrement important pour protéger la toiture.
Entretien et réparation de zinguerie

L’installation et l’entretien de gouttières

La gouttière est un tuyau ouvert, placé le long de la toiture, à la base de la pente du toit pour recueillir la pluie et la diriger vers le sol.

Installation

La pose de gouttière peut se faire de deux manières : pendante ou rampante. La gouttière pendante est fixée à l’extrémité des chevrons de la charpente au moyen de crochets. Très répandue, elle peut être réalisée dans différents matériaux, PVC, zinc, cuivre, aluminium... Elle se présente sous la forme d’un cylindre non fermé. Toujours fixée aux chevrons, mais sur leur partie supérieure, la gouttière rampante peut aussi avoir ses crochets fixés sur des doublis de la toiture. En zinc ou en aluminium, elle est moins visible puisqu’elle est placée en partie sur la toiture ou sur une corniche.
Le choix d’un modèle de gouttière dépend de la pluviométrie des lieux ainsi que de la pente du toit. La réglementation exige une pente de 5 mm/mètre pour la fixation des crochets. Ceux-ci doivent être espacés de 40 à 50 cm au moins pour éviter que la gouttière ne fléchisse sous le poids de l’eau. Aux angles, aux raccords ou à la naissance de la gouttière, un crochet de renforcement doit être posé au moins à 5 cm. L’évacuation des eaux recueillies se fait au tout-à-l’égout, soit dans la cour du particulier.

Entretien

L’entretien de la gouttière est indispensable pour assurer sa pleine fonction. Il s’agit en général de retirer les amas de feuilles mortes ou d’autres encombrements portés par le vent. La vérification de l’étanchéité de la gouttière fait partie de la prestation : en cas de fuite, l’humidité risque de s’installer dans les murs. Le sommet de la gouttière étant obstrué, de l’eau est envoyée pour identifier, le long de la descente, d’éventuelles présences de fuites ou de fissures. Les feuilles coincées dans la gouttière sont retirées, et l’installation est nettoyée en profondeur. Il est primordial que l’écoulement des eaux se fasse de manière fluide et sans encombre. Généralement l’entretien et le nettoyage de gouttière sont réalisés une fois par an, et plus si la maison se situe dans un endroit venteux et boisé.

L’installation et l’entretien de chéneaux

Le chéneau est intégré dans la structure du bâtiment, il est réalisé durant la construction, lors des travaux de gros œuvre.

Installation

L’installation du chéneau est réalisée durant le gros œuvre, c’est-à-dire lors de la construction du bâtiment : terrassement, fondation, édification des murs, charpente… Fabriqué en béton, en métal (acier, zinc) ou en pierre, le chéneau est posé sur un pan de mur. Large et solide, il peut supporter le poids d’une personne. Sur une toiture, le chéneau est placé le long de la toiture, comme la gouttière. Il peut également figurer entre deux pans du toit, ou bien entre un pan de mur et une pente de toit. Par ses spécificités, le chéneau se rencontre surtout dans la construction de bâtiment industriel et autres grandes constructions, et rarement chez les particuliers. Les eaux de pluie recueillies sont ainsi drainées vers le sol à travers une descente de gouttière.
Le chéneau doit présenter une pente de 5 à 20 mm/mètre à partir du fond jusqu’à la descente. Les dimensions du chéneau sont établies suivant la pente de toit et la surface de la toiture. La réglementation exige que les eaux recueillies se déversent soit au tout-à-l’égout soit dans la cour.
Installation

Entretien

L’entretien du chéneau, tout comme pour la gouttière, doit être effectué de manière régulière, en considérant l’environnement de la construction : pluviométrie, vent, espace boisé… Les feuilles mortes sont retirées, ainsi que d’autres détritus éventuels, papiers, branchage… L’étanchéité de l’installation est vérifiée afin qu’aucune infiltration d’eau ne se produise. Le professionnel procède ainsi aux réparations en cas de dommages comme les fissures, les trous…
Votre professionnel de la peinture
et de la couverture dans le Nord-Pas-De-Calai

Vous êtes intéressé ?
Contactez-moi
Localisation


Appelez-moi au
03 59 28 07 68

Heures d’ouverture Du lundi au samedi
De 8h30 à 19h
Zone d'intervention 70 km autour de Dunkerque
Vous appréciez, partagez !
CH Rénovation Télèphone03 59 28 07 68
Adresserue de la Bedate
59140 Dunkerque